Par Philippe Lefebvre, T.P., B.A.

L’émergence du Drone et les récents développements de la technologie permettent désormais d’obtenir des informations qui, auparavant, nécessitaient des moyens plus imposants et onéreux.

La prise de vue aérienne était possible à l’aide d’un avion ou d’un hélicoptère. Cette approche demandait de la planification et était coûteuse. Désormais, la prise d’image aérienne peut être réalisée à l’aide d’un drone et la qualité est impressionnante. Il est maintenant possible de documenter des éléments ou des composantes qui sont parfois inaccessibles. Cette approche permet d’obtenir une vue d’ensemble d’une scène d’incendie en quelques minutes, par exemple.

Bien au-delà des photographies dans un contexte d’investigation, l’acquisition de données à partir d’un drone permet aussi de faire de la modélisation en 3D. À l’aide de logiciels spécialisés, il est possible d’obtenir des informations sur les dimensions ou les volumes d’éléments ou de structures.

Avant de s’envoler

Bien que cela soit accessible, il faut cependant obtenir la formation et la certification de pilote de drone associée aux types d’opérations projetées. Les restrictions pour l’opération d’un drone sont nombreuses et seuls les pilotes certifiés ont la capacité et les connaissances nécessaires pour opérer et réaliser les expertises dans un cadre forensique. L’utilisation du drone, notamment à des fins professionnelles, est soumise à une réglementation stricte.

Le Règlement de l’aviation canadien qui découle de la Loi canadienne sur l’aéronautique énonce une série de règles à suivre quant aux certifications requises pour l’opération d’un drone. À partir du 1er juin 2019, le pilotage d’un drone, aussi appelé Système d’aéronef télépiloté (SATP), requiert une certification de pilote. Les évaluations sont théoriques et pratiques dans certains cas. Par conséquent, une formation dans une école de pilotage peut s’avérer un atout précieux. Il est crucial de comprendre les espaces aériens et les règles qui s’y rattachent afin d’éviter une collision en plein vol avec un autre aéronef. Un plan de vol doit être préparé avant chaque mission de vol.

Chez CEP, les employés habilités à piloter le drone dans le cadre d’une expertise ont suivi une formation et obtenu la certification appropriée de pilote. En cas d’infraction, les amendes sont élevées et les sanctions sont sévères pour ceux qui enfreindraient les règles. Le temps où le drone était seulement un jouet est révolu.

L’expertise en drone

L’utilisation du drone dans le cadre d’une expertise permet d’obtenir de précieuses informations de manière sécuritaire. Il existe des limites à l’utilisation du drone, telles que la météo ou la présence d’infrastructure aérienne. La reconnaissance du terrain est une étape importante.

Les applications sont nombreuses et variées. Par exemple, il est possible de prendre des photographies d’une cheminée qui peut être en cause dans un dossier d’incendie. À l’aide de la vue aérienne, il est possible d’identifier le foyer d’un incendie et/ou expliquer la propagation d’un incendie. La prise d’images peut se faire dans des endroits habituellement inaccessibles. Il est également possible de prendre des relevés d’excavation afin de calculer les volumes. Enfin, il est même possible d’observer, sans risque, la fiche signalétique d’un équipement. Il existe donc de nombreuses possibilités quant à l’utilisation du drone en investigation forensique.

Dans les dossiers de litige, ces images peuvent fournir des éléments de preuve qui sont clairs et qui permettent de mieux comprendre la situation. Il existe de nombreuses possibilités, telles que la photographie, la vidéo et la modélisation en 3D.

N’hésitez pas à communiquer avec nous afin que nous puissions évaluer les possibilités quant à l’utilisation du drone dans le cadre de vos dossiers. C’est par l’innovation que CEP se démarque. En voici la preuve, une fois de plus.

Si vous voyez un drone voler dans des conditions dangereuses ou que vous êtes témoin d’un incident impliquant un drone, rapportez la situation auprès de Transport Canada au : https://www.tc.gc.ca/fr/services/aviation/securite-drones/signaler-incident-drone.html

Si vous avez des questions ou souhaitez en savoir plus sur ce sujet, veuillez communiquer avec Philippe Lefebvre au 877 686-0240 ou plefebvre@cep-experts.ca

Retour aux articles