Par Ryan Hazlett, P.Eng., CFEI

Lorsque vous pensez aux différentes raisons pour lesquelles une motoneige peut tomber en panne, le feu n’est sans doute pas la première cause qui vous vient à l’esprit. Et lorsque vous pensez aux éléments pouvant provoquer un incendie, c’est encore moins une motoneige qui vous vient en tête! Mais comment une motoneige, par temps froid, peut-elle prendre en feu?

Entretien

Les motoneiges peuvent prendre en feu de plusieurs façons. Comme les véhicules, elles sont dotées de moteurs lubrifiés à l’huile et alimentés au carburant, et elles doivent être entretenues régulièrement en effectuant des changements d’huile (moteur 4 temps), en repérant les fuites, en changeant les filtres, etc. Si une motoneige n’est pas entretenue adéquatement, l’augmentation de la friction à l’intérieur du moteur ou des roulements défectueux peut devenir une source d’allumage potentielle. Une motoneige peut également prendre en feu si les fuites ne sont pas réparées ou si elle n’est pas inspectée avant un long trajet.

Mauvaise utilisation

Outre les problèmes d’entretien, les motoneiges peuvent également prendre en feu si elles ne sont pas utilisées correctement. Aussi évident que cela puisse paraître, si le frein à main est activé pendant le trajet, l’accumulation de chaleur qui en résultera pourrait causer un incendie. Bon nombre de fabricants font des mises en garde dans leurs modes d’emploi en indiquant que la présence de combustible à proximité des freins peut provoquer un incendie si le frein à main est activé par inadvertance ou s’il demeure activé pendant que la motoneige circule.

Défaut de fabrication ou d’installation

Les défauts de fabrication ou d’installation peuvent également faire en sorte que la motoneige prenne en feu. Par exemple, l’entreprise SKI-DOO, la marque de commerce de motoneiges de Bombardier Produits Récréatifs (BPR), a récemment procédé à un rappel de sécurité touchant environ 7 000 motoneiges. Le rappel diffusé sur le site de Transports Canada indique qu’il y a un problème au niveau du raccordement des tuyaux de carburant pouvant endommager le tuyau d’alimentation et éventuellement provoquer une fuite de carburant. Une fuite de carburant à proximité d’une source d’inflammation (dans ce cas-ci, une surface chaude du tuyau d’échappement) peut provoquer un incendie. Bien que tous les détails du rappel n’aient pas été communiqués, un examen plus approfondi des motoneiges pourrait déterminer si le branchement a été mal effectué ou si la conception du tuyau aurait dû être plus rigide ou robuste ou encore mieux maintenu.

De plus en plus électriques!

De nos jours, les motoneiges sont dotées des mêmes technologies et dispositifs électroniques que l’on retrouve sur les véhicules de passagers. Certaines motoneiges sont équipées de poignées chauffantes, d’indicateurs numériques, et l’on retrouve de plus en plus de modèles entièrement électriques sur le marché, comme Taiga Motors. Toutes ces caractéristiques augmentent le caractère fonctionnel des motoneiges, mais aussi les sources d’inflammation potentielles. On doit intégrer des conducteurs à haute puissance sur les modèles sur batterie, et on doit aussi s’assurer que les nombreux fils sont branchés correctement et qu’ils sont protégés contre l’usure par frottement. De plus, les composants électriques sont généralement intégrés dans des circuits imprimés, des interrupteurs et des relais. Chaque fois que des composants comme ceux-ci sont ajoutés, on augmente la possibilité que la motoneige tombe en panne, et aussi qu’elle prenne en feu.

Une étude menée par la National Fire Protection Association en 2008 a révélé que dans 23 % des cas d’incendie de véhicules (y compris les véhicules récréatifs comme les motoneiges), une défaillance électrique en était la cause. Dix ans plus tard, la quantité d’équipement électrique dans ces véhicules a augmenté considérablement. Et l’on s’attend à ce qu’elle continue d’augmenter en 2020.

Cela dit, peu importe la cause de l’incendie, si vous travaillez dans le domaine des assurances au Canada, il est fort probable que vous traiterez un cas d’incendie de motoneige de temps à autre. En vous renseignant sur les facteurs pouvant provoquer des incendies de motoneige, vous pourrez vous assurer d’être sur la bonne voie et de ne pas vous brûler en jouant dans la neige.

Pour en savoir davantage sur le sujet, ou pour nous envoyer une demande d’expertise, veuillez communiquer avec Nicolas Rousseau, ing., CFEI, CVFI au 877 686-0240 ou nrousseau@cep-experts.ca

Retour aux articles