Articles techniques

L'investigation forensique décortiquée

La collecte d'informations, de faits et de documents est une portion cruciale de toute investigation forensique. En effet, c'est grâce à toutes les données amassées par l'expert que ce dernier peut obtenir un portrait clair de l'ensemble des causes possibles pour expliquer une défaillance. Il peut ainsi, par la suite, utiliser son arbre de défaillances et ses connaissances techniques pour trouver la cause ou les causes racines d'un sinistre et produire un rapport pour expliquer le tout.

Les éléments de preuve : les clés d’un possible recours

Comme c'est le cas dans le cadre d'une enquête policière à la suite d'un crime, l'importance de préserver une scène de sinistre intacte ou de ne pas manipuler des objets qui pourraient permettre de faire la lumière sur ce qui s'est produit s'applique aussi à l'investigation forensique. Il s'agit en effet d'un élément crucial lorsque viendra le temps d'évaluer s'il y a une possibilité de recours.

Mars : célébrons les femmes et leur génie scientifique!

Au Canada, mars est le mois national du génie! Pour toute la communauté ingénieure, c’est l’occasion parfaite pour mettre en lumière le travail de passionnés, et de susciter l’intérêt de la prochaine génération d’ingénieurs et de scientifiques! Mais en mars, on célèbre aussi les femmes et - le saviez-vous - elles sont nombreuses à avoir fait avancer la science. Alors, faisons d’une pierre deux coups en rendant hommage à toutes celles qui ont contribué à façonner notre monde moderne.

Le point commun entre l’ingénierie forensique et le réfrigérateur ? La conservation… des aliments ou de la preuve!

Si la réfrigération des aliments est une action quotidienne sécuritaire aujourd’hui, ce ne fut pas toujours le cas ! Les méthodes traditionnelles de conservation telles que la déshydratation, la cuisson, l'ajout d'additifs alimentaires ou la mise en conserve présentent des limites, ce qui a mené de nombreux chercheurs du 19e siècle à se pencher sur une nouvelle technologie. C’est finalement James Harrison, journaliste, imprimeur, homme politique, et même inventeur ( il faut croire qu’il s’ennuyait ! ) qui a été le premier à obtenir un brevet pour son système de réfrigération en 1855.

Plomberie : ce qu'il faut savoir sur les pièces en laiton

Les pièces en laiton sont couramment utilisées dans le domaine de la plomberie et jouissent généralement d’une bonne réputation de qualité et de durabilité. Cependant, des bris spontanés surviennent assez régulièrement, même pour les fabricants reconnus. Nous vous offrons ce bref tour d'horizon sur ces composants de laiton et sur les défaillances qu'ils peuvent subir.

Pour ne rien manquer des nouveautés, abonnez-vous à notre infolettre!